DP – CHSCT – CONSEIL DE DISCIPLINE – CE

DP – CHSCT – CONSEIL DE DISCIPLINE – CE

sud-dp Voter Sud c’est voter le syndicalisme d’entreprise VOLTIGEURS Sud a négocié, obtenu et signé le roulement Voltigeur, et Sud travaille afin de l’améliorer : Diminution du nombre de RV (impossible de les décaler 48 h avant), augmentation des semaines garanties, et roulement pendant les vacances. Il faut améliorer les conditions de travail de l’ensemble du personnel, sans discrimination. Les statistiques des voltigeurs doivent être les mêmes pour tout le monde, pas de favoritisme, nos délégués du personnel y veilleront ! SERVICES TECHNIQUES L’équipe Sud des délégués du personnel, composée d’agents techniques, fera remonter tous les problèmes rencontrés dans l’exercice spécifique de ce métier capital pour l’entreprise. Elle est déterminée à faire aboutir les revendications des techniques afin qu’ils soient rémunérés et considérés à leur juste valeur. REVENDICATIONS PHARES SUD et GRÈVES SUD Cahier revendicatif des grèves Sud : 1°) Prime vacances au coefficient 300 2°) Doublement du complément salarial ouvrier qui représenterait : +10 points 3°) Journée payée double ou récupérée pour les dimanches et jours fériés. 4°) Prime de samedi à 15 Euros. 5°) Suppression des équipes à coupure les Week-Ends. 6°) Amélioration des conditions de travail été et vacances scolaires (temps parcours …). 7°) Augmentation du nombre de fériés accordé. 8°) Week-end de repos avant départ en vacances. 9°) Suppression des dispo et des RV sur les roulements. BREF DU POGNON SUR VOTRE SALAIRE et de bonnes conditions de travail !!! PIBC qui est passé de 400 à 670 Euros. Ce type de grève Sud a déjà obtenu : la création de la prime Samedi ( puis indexée), l’augmentation de la prime Dimanche ( puis indexée), la suppression de certaines coupures, la création dépôt/dépôt le samedi, en été et vacances, L’augmentation de la prime Vacances (+55 points), l’augmentation de la prime spectacle (indexée), l’augmentation du nombre de RF accordé,.Etc... D’autres victoires vont suivre..

sud-chsct Depuis plusieurs années, les membres du CHSCT SUD ayant eu des formations très exhaustives se battent sans relâche pour contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail. Nous pouvons vous assurer que la direction redoute nos interventions car nous ne marchons pas au copinage et à la carotte. La direction redoute aussi énormément le Syndicat SUD ainsi que le savoir faire SUD sur ses connaissances juridiques comme le droit de retrait, le droit d’alerte, le droit d’enquête, le droit d’expertise et les consignations sur les différents registres. Grâce à notre vigilance de tous les instants, de nombreux roulements (conducteurs, préventions, vérificateurs, agents d’accueil, maîtrises…etc.) ont pu être épargnés de la folie destructrice de la direction, cherchant sans cesse la productivité au détriment de la sécurité et de l’aspect physiologique des salariés. De plus notre mission en CHSCT nous a permis de faire des inspections, des enquêtes lors d’accidents de travail, des enquêtes sur le droit de retrait et des expertises comme : Pour les conducteurs avec les sièges de bus qui usent sans cesse notre organisme et détruisent notre santé au quotidien. Cette enquête longue et difficile suivie de notre demande d’expertise nous a permis de mettre la pression sur la direction (qui est censée protéger l’intégrité physique de ses salariés) qui n’a pas eu d’autre choix que de s’engager à changer 300 sièges de bus sous 3 ans.

Doit de Retrait C’est quoi ? Droit de retrait : Tout salarié ou groupe de salariés peut se retirer d’une situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un danger grave et imminent pour lui ou les autres (article L.4131-1 du Code du Travail). Tant que persiste la situation de travail présentant un danger grave et imminent, l’employeur ne peut demander au salarié de reprendre son activité (article L.4131-1 du Code du Travail).

Qui peut le mettre en place et comment ? Le retrait est un droit et non une obligation pour le salarié. Par contre, le fait de donner l’alerte est un devoir et une des obligations de sécurité du salarié. Ainsi, le droit de retrait nécessite que soit utilisée, préalablement ou simultanément, la procédure d’alerte de l’employeur. Les conditions d’exercice supposent : - un motif raisonnable (qui appartient au salarié) - une notion de danger grave et imminent : caractère exceptionnel du danger inhabituel et pouvant entraîner des blessures graves et qui nécessite une réponse urgente de la part du chef d’entreprise.

Quel rôle peut-il jouer en faveur de la santé lors de restructuration ? Le C.H.S.C.T. a pour mission de contribuer à la santé physique et mentale des travailleurs ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail (article L.4612-1 du Code du travail). Il peut utiliser son droit d’alerte en cas de projet important modifiant les conditions de santé ou de sécurité ou les conditions de travail et en cas de risque grave constaté dans l’établissement. Il dispose également de la faculté de recourir à un expert en cas de risque grave constaté dans l’établissement (cf. Fiche C.H.S.C.T. – article L.4614-12 du Code du Travail).

Infos Réunion CE - Vendredi 9 septembre Les comptes du CE de 2015 ont été validés par les membres du CE : 6 voix POUR (Sud et CFDT) et 3 voix CONTRE (CGT et FNcr). Le syndicat Sud félicite les gestionnaires Sud de votre CE pour leur excellente gestion et pour la mise en place rapide des recommandations de l'audit.sud-ce